AMAP ALPAGE

ALPAGE : Association Lyonnaise Pour une Agriculture écoloGique et Equitable est une AMAP

vendredi, 14 septembre 2012

Vendanges de vin bio dans le Beaujolais à Marchampt (29-30 sept)

Nous avons, pour ceux que ça intéresse, la possibilité d'offrir notre aide lors des vendanges chez notre viticulteur associé Hervé Ravera.


Hervé Ravera produit du vin bio dans le Beaujolais à Marchampt. Les raisins devraient arriver à bonne maturité le 29 et 30 septembre. La localisation dans le nord du Beaujolais, et l'altitude (500m) expliquent la date relativement tardive de ces vendanges.


Ce déplacement sera aussi l'occasion de refaire un approvisionnement en vin de son chaie.


Pour cela, je vous redonne le contrat (en annexe). En un mot, vous pouvez ne passer commande que pour une bouteille si vous le voulez. Mais c'est à mon ordre que vous remplirez le chèque (associé au contrat ci-joint), et je lui remettrai personnellement un seul chèque comprenant la totalité de notre commande.


Pour en revenir aux vendanges, Hervé s'occupera de nous alimenter, et il sera important que je le prévienne, lui et sa femme, suffisamment tôt pour qu'il puisse s'engager à nous fournir les repas correspondants. Nous verrons alors de combien de voitures nous aurons besoin.


Au plaisir de vous retrouver aux pieds des vignes.


Fred, référent vin à la Nef

Tel 04 78 17 25 15

Merci de répondre à :

Referent-vin-nef@alpage-lyon.org

vendredi, 14 janvier 2011

Le contrat Vin pour l'année 2011 est disponible

Un contrat vin vous est de nouveau proposé cet année.


Une nouveauté pour cette année, les bouteilles pourront être livrées au moins une fois par trimestre par les référents.


Au passage : il manque un référent vin aux Rancy ; si vous êtes intéressé veuillez contacter Fréderic à l'adresse Referent-vin-nef@alpage-lyon.org

vendredi, 5 juin 2009

Dégustation de Biojeaulais le mardi 16 et jeudi 18 juin !!!

Bonjour,

Nous sommes heureux…. (eh oui !) de vous annoncer que nous fêterons la fin du printemps avec une dégustation à l’occasion de la venue d’Hervé Ravera, viticulteur à Marchamps pour la livraison des contrats signés l’année dernière ;

Le mardi 16 juin pour les Rancy & le jeudi 18 juin pour la Nef

Aux horaires habituels de distribution.

Pour vos papilles, seront à la dégustation, la cuvée beaujolais 2008 et 2007 :

le « 500 m » (vin de garde 3-4 ans) et le « beaujolais classique » (vin à déguster dans l’année) accompagnés de charcuterie made in St Romain de Popey chez Angélique et Laurent et de pain pétri à St Eloi chez Pascal !

Herv__Ravera_Marchampt.PNG

Vous pourrez donc acheter sur place, en vente directe, le vin dégusté et souscrire à un contrat annuel pour l’année prochaine et continuer à soutenir la conversion en bio d’Hervé Ravera.

Si vous ne connaissez pas encore Hervé Ravera ou que vous souhaitez avoir des nouvelles, ci-dessous un doc avec…. des nouvelles.

Avant le jour de la dégustation, vous pouvez pré-commander vos cartons auprès de vos référents (*) (voir document en annexe).

Pour information, Hervé sera présent au pique nique du printemps des Amap qui aura lieu le dimanche 14 juin au Parc de la commune !

Si vous avez une voiture et que vous pouvez dépanner des personnes ne pouvant pas transporter leurs cartons de vin jusqu’à leur domicile, signalez vous par email à votre référent vin ! (**)


(*) Pour des questions de logistique (taille maximum de la voiture > 15 cartons, au-delà, location d’un véhicule adapté).

(**) Les référents vin

Référent Rancy : Arnaud Carval (Referent-vin-rancy@alpage-lyon.org)

Référent Nef : Myriam Gassilloud (Referent-vin-nef@alpage-lyon.org)

jeudi, 4 juin 2009

Des nouvelles d'Hervé RAVERA (Beaujolais)

Hervé Ravera, originaire de Bourgogne, a repris un domaine en beaujolais à Marchamps, à 60 kms de Lyon il y a presque deux ans. Depuis, il cultive un cépage Gamay, et a donné à son Beaujolais village le nom « Le grain de Sénevé ».

Ta rencontre avec le réseau des Amap date de l’été 2007. Tu venais de t’installer et tu commençais ta reconversion en bio. Où en es tu maintenant de ta reconversion ?

2009, c’est ma 3e année de conversion, donc en 2010, je produirais mon premier millésime certifié AB qui sera disponible en 2011. J’ai fais un stage de traction animale dernièrement dans le but d’être plus autonome pour gérer l’enherbement des vignes. Actuellement, je travaille avec un tracteur mais il faut être deux.

Herv__Ravera_Marchampt.PNG

Pour le moment, ma préoccupation principale, c’est le travail du sol. Lorsque je serais au point avec des sols bien équilibrés, j’envisagerai de travailler en biodynamie avec des préparats.

As-tu fais évoluer le domaine que tu as repris ?

L’aménagement d’un verger conservatoire est en cours en partenariat avec l’association des « Croqueurs de pommes ». Il se situera le long d’un chemin, pour une vingtaine d’arbres fruitiers. Ce sont des « franc pied » en pommes et poires sauvages qui seront greffés l’an prochain. Les greffons amènent les différentes variétés de fruits. Depuis le début, j’avais envie de faire des céréales, j‘ai planté 2000 m2 d’une vieille variété de blé mais j’ai un problème pour moissonner car le terrain est en pente et je n’ai pas de moissonneuse. Pour le moment, j’envisage une récolte manuelle, à la faux, voilà, c’est expérimental. Le but est de faire du pain pour la consommation familiale. Dans l’idée d’aller vers l’autosuffisance, j’aimerais faire un poulailler.

vendanges.PNG

J’ai aussi en projet de planter une noyeraie et châtaigneraie sur 70 ares au printemps prochain. Enfin, je pense planter des haies de frênes sur des fossés en limite des parcelles en taille têtard. C’est une tradition d’autrefois dans le but de faire du bois de chauffage qu’on coupe tous les 7 ou 8 ans.

Quels sont tes autres modes de commercialisation ?

Uniquement en circuit court, pas de restaurant ni de cavistes. Réseau famille amis. Quelques proches de notre réseau de familles et d’amis se chargent de faire la promo autour d’eux à Paris, Sens auprès des gens qu’ils connaissent. Nous avons aussi quelques évènements maintenant annuels (fête de la biodiversité avec Attac à Macon, les portes ouvertes du jardin de cocagne, Artisan du Monde,...) nous allons même en Bretagne dans notre réseau de souscripteurs. Il y a aussi des évènements plus ponctuels (mariages, baptême, etc…) ou des ventes à la maison. Parfois des proches nous accueillent chez eux, invitent leurs voisins et amis et on fait des ventes en direct en étant présentés dans un cadre convivial. L’avantage, c’est une bonne valorisation du produit. Je vends la moitié de ce qu’il faudrait vendre pour être en bon fonctionnement mais je suis content parce que c’est un bon début.

Comment choisis tu ta date de vendanges ?

En fonction de la maturité du raisin. La chambre d’agriculture donne souvent des prévisions. Je rajoute deux semaines de plus à la date des prévisions ou des autres viticulteurs pour être sûr que le raisin soit bien mûr.

tablee_vendanges.PNG

Tu produis un beaujolais de garde et un vin classique ? Quelle est la différence ?

Les Beaujolais sont des vins très fruités. Pour cela, on fait une vinification grappe entière, courte à 5-6 jours. Quand la grappe est entière, c’est dans la grume que se forme les arômes fruités. C’est un vin à boire dans l’année, c’est celui que je nomme « le classique ». Le « 500m » a une vinification différente : on a égrappé, c'est-à-dire qu’on ne garde que la baie, la vinification est plus longue, on extrait plus de matière, au dépend des arômes fruités, mais on obtient plus de tanins, ce sont des vins plus charpentés et qui évoluent moins vite. Ils sont meilleurs plus longtemps. De plus, le vin de garde se fait avec des vieilles vignes à petit rendement.

Comment bien conserver et déguster tes vins ?

Le 500 m est un vin bien structuré, qui s’allie bien avec cuisine traditionnelle. Au niveau des conditions de conservation, l’idéal c’est entre 14° 20° aussi, les bouteilles devant être à plat. Pour la dégustation, la bonne température c’est entre 14° et 18 °.


Rappel des engagements réciproques entre adhérents-panieurs et producteurs :

Un engagement des adhérents-panieurs :

- Abonnement auprès de producteurs locaux,

- Solidarité avec les producteurs dans les aléas de production,

- Participation aux réflexions et tâches de l’association.

Un engagement des producteurs :

- Régularité d’approvisionnement des consommateurs,

- Transparence sur les conditions de durabilité de l’exploitation,

- Pédagogie dans l’apport de connaissances aux consommateurs.

mardi, 3 juin 2008

CR Comitoche du 03/06/08

Bilans des différents contrats:

Contrats vin:

- 10 seulement pour l'instant, il semble que l'engagement sur 3 ans soit un frein. Hervé (le producteur) n'est peut être pas si attaché à cette formule, donc il faudrait revoir le modèle (engagement sur un an, une ou deux distribution par an..) Il est proposé une refaire une dégustation le 1° juillet avec possibilité de prendre un contrat à ce moment. Il faut reformuler le contrat d'ici la.

Contrats fruits:

- 56 contrats signés au Rancy, 40 à 8.5 € et 16 à 13 € (pareil que l'année dernière à 1 près), quelques départs compensés par des personnes sur la liste d'attente. On ne sait pas ce qu'il en est à le Nef.

Pour les distribution d'été, il est prévu d'envoyer un mail le week-end d'avant la semaine des distribution (en utilisation les système de mailing de la galette), plus une information sur le site. S'il y a des retours de mail (adresses incorrectes), il faudra qu'Alex (qui les reçoit) le signale au plus vite...

Bilan de la visite du 18 mai : très sympa (voir une précédent CR), Jean Noêl à montré ses nouvelles productions en chantier (asperges, raisin de table...)

Voici le bilan du renouvellement des contrats fruit à la Nef.

37 contrats fruits été à 6 € 36 contrats fruits automne dont 24 à 8.5 € et 12 à 13 €

Contrats légumes:

Pas mal de départs (environ 15), les renouvellements: +1 contrat par rapport à l’année dernière. La gestion des renouvellements a été difficile pour Amandine (personnes qui ne répondent pas au mails s’engagent et se rétractent, des amapiens qui traînent des semaines à donner leur réponse....etc...), un/une coréférent serait très bienvenu(e)... bonne volontés bienvenues! A la Nef, nombre de contrats équivalents.

Comment gérer les "cas particuliers"? On pourrait ajouter une section pour ça dans les prochains contrats. On rappel pour pour les noms multiples sur les contrats, le contrat doit être entré sur la personne en premier dans l'ordre alphabétique.

Contrats pains/fromages:

Renouvellement satisfaisant en nombre, mais très lent (depuis le début de l'année jusqu'a juin...) Pascal gère sa liste d'attente et contacte les personnes 1 mois après le début des renouvellements. Globalement entre les Rancy, Nef, l'AMAP Croix Luizet et le magasin l'autre coté de la rue, le volume est de 80 kg par semaine.

Pascal reparle de l'installation des antennes Wifi-Max à St Eloi. Il s'agit de 8 antennes, qui sont pratiquement montées mais pas encore raccordées et qui doivent "alimenter" les villages alentour. Une association s'est constitué et fait pression sur la mairie. Pascal déplore le peu de soutient des Amapiens dans ce combat.... On parle d'éventuelles solutions si l'installation se fait quand même comme des systèmes de brouillage. Léo propose de refaire une lettre à faire passer au réseau des AMAP et envoyer ensuite aux élus (mairie, conseil général...). Pascal doit envoyer un modèle.

Contrats oeufs/poulets/veaux:

Renouvellement pratiquement fait en 3 semaines. Nombre de contrat stable. Angélik et Laurent ont fait récemment une diagnostic pour une passage en bio avec l 'ARDAB: tous de tous les ateliers (achat, alimentation, abattage, commercialisation). Le plus compliqué à faire passer est le secteur abattage. La question de comment serait perçue l'augmentation du prix qui résulterait du passage en bio à voir avec les adhérents. Angélik et Laurent cherchent à établir un partenariat avec Jean-Luc pour acheter l'alimentation (céréales) produite plus localement (achat de 30 à 40 tonnes d'un coup) .

Les futurs contrats charcuterie sont en cours d'élaboration: il y a eu 22 réponses globalement pour les paniers d'essais. Deux types de contrats, 3 produits (20 €) ou 5 produits (33 €) tous les mois ou deux mois. Le panier d'essai serait fin juin ou début juillet. Ensuite une contrats "pour voir" de 3 mois octobre décembre. Pour une cochon il faut faire un chiffre d'affaire de 1500€, pour l'instant plutôt 1300 €.

Bilan des adhésions:

Gérard fait le bilan des adhésions: il en manque quelques unes... Il y a 1863,43 € en caisse, mais la cotisation à Alliance reste à payer.

Prochain comitoche "barbecue" chez Amandine le 30 juin (si j'ai bien compris??)

En conclusion du comitoche, le président Léo nous a fait une brillante explication du concept de "commentialisme", à ne pas confondre avec les concepts de "mutualisme" et de "parasitisme"... cela va sans dire, mais qui lui a fait gagner un prix.. félicitations !

mardi, 15 avril 2008

Hervé et Adeline Ravera : viticulteurs en conversion bio dans le beaujolais


Hervé & Adeline commencent une conversion d'un vignoble en bio, qui s’étale sur 3 ans et une évolution en bio-dynamie, à Marchampt dans le beaujolais. Ils ont produit leurs premières bouteilles en 2007, sous l’appellation Beaujolais village : « Le grain de Sénevé » (Cépage Gamay).

Vous trouverez ici :

- Présentation de la ferme d'Hervé et Adeline et leurs motivations en AMAP

- Le contrat vin que l'on propose avec eux.


Et bientôt les photos de la journée sur la ferme, le dimanche 6 avril.


mardi, 1 avril 2008

Invitation sur la ferme d’Hervé et Adeline, viticulteurs en biodynamie

Dernière minute : il reste beaucoup de place dans le car. N'hésitez pas à nous contacter si vous êtes partants...

A VOS AGENDAS !!!

Le dimanche du 6 avril 2008

Hervé & Adeline nous proposent une journée d'animations sur leur ferme pour faire connaissance et expliquer leur projet de conversion en agriculture biodynamique. Ils produisent un vin sous l’appellation beaujolais village « le grain de sénevé », à Marchampt.

Cette journée est l’occasion de se rencontrer et de débuter un engagement en « contrat vin » pour ceux qui le souhaitent.

Un bus vous attend...

Pour permettre à un maximum de personnes de venir et pour proposer une activité conviviale, ALPAGE a loué un bus de 59 places pour la journée du 6 avril ! Il desservira La nef et les Rancy. Une participation de 2 Euros par personne est demandée.

Pour le bus, merci de vous inscrire rapidement lors d'une prochaine distribution.

Déroulement de la journée :

  • Départ BUS : 8h30 au Rancy et 9H00 à la Nef
  • Arrivée à 10h
  • De 10h15 à 12h : temps d’information et de débat sur l’agriculture biodynamique et sur l'histoire de l’installation d’ Hervé et Adeline en bio.
  • De 12h à 14h30 : repas partagé avec degustation du vin!
  • De 14h30-16h15 : Visite de l’exploitation et ballade à travers les vignes
  • Retour sur Lyon : départ 16h30 – arrivée prévue à 17h30 Nef et Rancy


Itinéraire

Pour ceux qui se seront inscrit trop tard pour le bus ou qui souhaitent venir par leur propre moyen (C’est à 60 kms de Lyon) :

  • En voiture : A6, sortie Chatillon s/ C, puis Belleville, puis Cercié D337
  • En vélo : Gare de Belleville puis 15 kms jusqu’à Marchampt. Il y a une voie verte entre Cercié et Saint Vincent. (plus d’infos sur la voie verte). Avant d’arriver à Marchampt, repérer le château de Varennes, prendre la première route à droite, direction « La casse froide », puis 1 km. Ancien domaine de Paul Vacheron. C’est la première batisse à votre gauche.